Menu Galerie Beaux Arts
GUACOLDA "Trait pour Trait"

par Galerie Insula

GUACOLDA "Trait pour Trait"

Multi interventionniste, Guacolda tisse une oeuvre aux innombrables entrées. Et rares sont les médiums qu'elle se refuse à explorer. C’est pourquoi, dès lors qu'elle s'empare d'une aiguille et d'un fil, elle sait se montrer au summum de son art singulier où s'agrègent à la fois, la gravure, la peinture, le dessin.

Transcendant les clivages en cours, l'ensemble de ses pièces s’inscrit autant dans un concept cher à l'art contemporain que dans une tradition picturale éprouvée, et pourquoi ne pas dire classique. Sa démarche où foisonnent les citations et où le détournement s'impose en pivot, s'apparente à un vaste chantier au centre duquel l'image prime.

Guacolda revisite avec audace les images mentales qui peuplent notre propre mémoire, de l’Odalisque d’Ingres à la Joconde en passant par les icônescontemporaines du cinéma. Elle grave, elle presse, elle superpose, elle entrelace, elle brode ce qui a été peint, ce qui a été photographié. « Retrouver le trait, la nervure, la trace initiale. Mettre à nu ces figures pour en percer le mystère et les faire miennes ». Car l’autoportrait est omniprésent dans ce jeu de miroirs où
l’artiste ne cesse de se faire face à elle même à travers les multiples visages connus dont elle s’empare.
« Et cette femme qui pleure du fil, cette brisure brodée, cette force tressée de drame, cette nonchalance lascive gravée d’acier. Oui, c’est moi. Ce trait surtout. Ce trait. Dans son dénuement, son évidence, sa vérité, sa permanence, sa vitesse…Tout est autoportrait. Je est un autre. Je cherche cet autre. »
Dans son travail, les motifs évidés ne se signalent que par les contours, invitant le scrutateur à reconstituer dans une sorte de réflexe le corps manquant comme en dessin le tracé le suggère, comme en gravure la saillie le détermine, comme en peinture la masse insinue la forme.

Par une sorte d'omission volontaire, ce qui est elliptique dans les oeuvres brodées de Guacolda se trouve cité par des effets de filés, de trainées textiles, d'infimes et pertinentes délicatesses appropriées à l'apparition par substitution.
Avec la maestria d'un Cy Twombly qui se serait essayé à l'aiguille, elle excelle dans l'art du crayonné, dans le déploiement d'une stratégie textile aux fins mystérieuses, dans la manipulation de l'image source re-figurée, dans la mise en pointillé de ce qui d'usage se lit d'un trait, démiurge d'une féminité têtue où le sensible dompte le brutal.
En règle générale, il est toujours d'assez mauvais ton de s'appesantir sur les finesses, voire les délicatesses d'un travail ; commentaire qui vaut souvent à l'artiste d'être regardée en maniériste. Afin de faire mentir ce présupposé, on peut affirmer que chez Guacolda, la manière, c'est à dire le style et la science délectable qui s'y rapporte tient lieu de facture distincte, à la fois puissante et singulière. 

Sur papier-bulles, sur toiles, en fils, en traits, en tresses, Guacolda avance, et sans cesse dans la transparence. Et pendant ce temps-là, obstinément, elle cousait.
D’après « De fil en aiguille » Christian-Louis
Eclimont - Mai 2015

 

PARCOURS
Artiste française née en 1967 au Chili, son (vrai) prénom, Guacolda, est celui d’une princesse indienne de
légende.
C’est sous le signe de la liberté et du détournement qu’elle tisse sa trame artistique. Diplômée de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris, elle s’empare depuis de tous les médiums, peinture, gravure, photographie, et enfin broderie, qu’elle ne cesse de confronter et réinventer.
Ses oeuvres sont présentes dans diverses collections privées et institutionnelles. Elle vit et travaille près de Paris.

Expositions personnelles
2017    Galerie INSULA, Paris
2015    Artothèque Ecla, Saint Cloud
2014    RentingArt, Neuilly sur Seine
2013    Les infirmières Galerie, Paris
Journée de l’Estampe, Paris
Journée des Métiers d’Art, Paris

Expositions collectives
2017 - Galerie INSULA, « Constellations », Paris
2016 - Under Construction Gallery, Paris
- Beirut Art Fair galerie Fadi Mogabgab,
Beyrouth, Liban
- Galerie INSULA « Histoire d’Empreintes »,
Paris, France
- Tribew saison 1, Paris, France
2015 - Alice, Issy les Moulineaux, Beirut Art Fair
Galerie Fadi Mogabgab, Beyrouth, Liban
- 116, Centre d’art contemporain « La Belle
Vente », Montreuil
2014 - Beirut Art Fair Galerie Fadi Mogabgab,
Beyrouth, Liban
- Elan d’Art, Paris, France
- Envie d'Art, Paris, France
2013 - Beirut Art Fair Galerie Fadi Mogabgab,
Beyrouth, Liban
- Galerie KO21, Paris, France